la reproduction sexuée chez les plantes sans fleurs

2 – La reproduction chez les fougères: Exemple le polypode

Le Polypode est une fougère appartenant au groupe des ptéridophytes. Cette plante est constituée d’un rhizome produisant des tiges aériennes dont les grandes frondes, équivalentes aux feuilles, portent à maturité des sporanges sur leur face inférieure. Au niveau de ces sporanges, la méiose permet la formation de spores haploïdes, qui sont libérées après éclatement du
sporange. Au contact d’un substrat humide, les spores germent et donne un minuscule prothalle haploïde (n).

Image par Makalu de Pixabay
https://fr.wikipedia.org/wiki/Filicophyta#/media/Fichier:Organisation_Pteridophyta.PNG

2 – 1 – L’appareil reproducteur

Le prothalle est un gamétophyte, il porte les organes qui produisent les gamètes mâles, les anthéridies, et les organes qui produisent les gamètes femelles, les archégones

2 – 2 – La fécondation

L’anthéridie libère les anthérozoïdes qui sont des cellules flagellé mobiles dans l’eau. Ils rejoignent le canal de l’archégone. Au fond de ce dernier l’anthérozoïde féconde l’oosphère, pour donner un zygote qui se divise aboutissant à un jeune sporophyte qui vivra dans les premiers temps en parasite du gamétophyte qui finira ensuite par dégénérer et disparaître.

2 – 3 – Le cycle de développement

Le document 1 montre les étapes du cycle de développement d’une fougère

En exploitant le document 1, 

1 –Schématiser le cycle chromosomique de la fougère.

Utiliser un trait épais rouge pour illustrer la diplophase (phase à 2n chromosomes), et un trait mince bleu pour l’haplophase (la phase à n chromosomes).

2 – Déduire le type de ce cycle.

1 – Le cycle chromosomique

2- le cycle se caractérise par l’alternance de deux générations:

  • Une génération haploide produisant les gamètes, appelé gamétophyte.
  • Une génération diploïde produisant les spores, appelé sporophyte.

Donc c’est un cycle digénétique haplodiplophasique

Sitographie: 1 , 2 ; 3 , 4 , 5

Fermer le menu