L‘information génétique

Image parbadski007 de Pixabay
Image parChristine Sponchia de Pixabay
Image parMichael Siebert de Pixabay
Image par Free-Photos de Pixabay

Les êtres vivants à reproduction sexuée, proviennent d’une cellule-œuf issue de la fécondation, c’est-à-dire de la fusion entre une cellule reproductrice mâle et une cellule reproductrice femelle. Par ses divisions successives, la cellule-œuf donne naissance à un nouvel organisme, qui présente des caractères propres à son espèce et des caractères individuels qui font de lui un être unique et différent de tous les autres. Tous ces caractères sont commandés ou déterminés par une information contenue, au départ, dans la cellule-œuf dont ils proviennent : cette information constitue le programme ou l’information génétique.

  • Où est localisée l’information génétique au niveau de la cellule ?
  • Comment est-elle transmise d‘une cellule aux cellules filles et d’une génération à l’autre ?
  • Quelle est sa nature chimique ?
  • Comment l’information génétique s’exprime-t-elle ?

La localisation de l’information génétique:

Dans le cadre de la recherche de la localisation de l’information génétique dans la cellule, on propose d’étudier les documents et les expériences suivantes :

Document 1: Expériences sur l’acétabulaire

L’acétabulaire est une algue unicellulaire que l’on rencontre facilement dès les premiers mètres de profondeur en zone rocheuse bien éclairée. Elle se présente en 2 parties: un pied qui se ramifie et forme des rhizoïdes (c’est là ou se situe le noyau ), une tige et un chapeau dont la forme varie selon les espèces.

Giuseppe A. Ramirez / CC BY-NC-SA 2.0

De part le monde, on recense plus de 20 espèces d’acétabulaires. Elles différent entre elles notamment par leur taille et la forme de leur chapeau. Par exemple, le chapeau d’Acetabularia mediterranea a un bord régulier alors que celui d’Acetabularia crenulata est dentelé

EXPERIENCE 1:

EXPERIENCE 2

EXPERIENCE 3

1 – Décrire les étapes et les résultats des expériences.

2 – Que peut-on déduire de ces résultats?

1 –Expérience 1 : On sectionne l’Acétabulaire en 2 portions, la partie où se trouve le noyau repousse et reforme le chapeau alors que la partie qui n’en contient pas meurt.

Expérience 2 : Lorsqu’on coupe les acétabulaires, elle se régénère au bout de quelques jours. Une algue ayant un chapeau à bord régulier redonne un chapeau à bord régulier, et une algue à chapeau à bords dentelés redonne un chapeau à bords dentelés.

Expérience 3 : On effectue des expériences de greffe, on prend le « pied » d’Acetabularia mediterranea et la « tige » d’Acetabularia crenulata. On obtient la régénérescence d’un chapeau à bord régulier donc de type Acetabularia mediterranea. On prend le «pied» d’Acetabularia crenulata et la «tige» d’Acetabularia mediterranea. On obtient la régénérescence d’un chapeau dentelé donc de type Acetabularia crenulata.

2 – C’est la partie « pied » qui détermine le type de chapeau que l’on régénère. Or, le «pied» contient le noyau. On peut en déduire que c’est le noyau qui contient l’information nécessaire à la régénération. L’information génétique est donc localisée dans le noyau.

Document 2 : Expérience chez l’amibe

Document 3 : Clonage chez le lapin

A partir de l’exploitation du document 3,

1 – Décrire le principe du clonage chez le lapin.

2 – Que peut-on déduire de cette expérience?

1-On a prélevé un ovule de lapine noire auquel on a retiré le noyau. On a transféré dans cet ovule anucléé (sans noyau), le noyau d’une cellule de peau de lapin gris, puis on implante dans l’utérus d’une mère porteuse blanche. On constate que le lapereau naissant ressemble au lapin gris. C’est à dire que l’on a réalisé une “copie” de ce lapin, c’est ce que l’on appelle un clonage.

2 – Cette expérience montre qu’en changeant seulement le noyau de la cellule, on réussit à changer la couleur du lapin. En réalité, le lapereau obtenu est totalement identique au lapin gris. L’information qui a servi à former ce lapereau est donc localisée dans le noyau.

Le noyau est indispensable à la survie de la cellule, il contient le programme ou l’information génétique qui détermine les caractères des êtres vivants.

460
Créé le Par Avatar de l’utilisateurMostafa fathi

QUIZ

Donnez les bonnes réponses

1 / 4

Des élèves cherchent à localiser le support des caractères héréditaires. Ils proposent alors plusieurs réponses : dans le noyau, et dans le cytoplasme.

Leur enseignant leur donne le document ci-dessous:

2 / 4

Le document suivant montre l’expérience de Gurdon qui démontre la localisation de l’information génétique(= information nécessaire à
construire un individu et mettre en place les caractères qui le définissent).

Sur les 54 ovules préparés, il a obtenu 30 crapauds:

 

3 / 4

Le document suivant le principe du clonage du brebis Dolly :

Le nouveau né est identique à la brebis :

4 / 4

L'information génétique est localisée au niveau du :

Your score is

The average score is 75%

0%

Sitographie1.  2 .  3